top of page

L'esprit bois

Un flacon...je respire...

Au niveau de mon ventre, l'odeur est plutôt faible qui ne monte pas facilement. Légèrement anisée aussi.

Au niveau de mon cœur, ton odeur est un peu plus marquée, mais sans plus, je dois te monter au nez...

Mon plaisir est mitigé. Si j'apprécie l'odeur d'anis, légère, furtive, je m'interroge sur les autres fragrances que je perçois, superposées. J'aime moins, mais j'ai de la difficulté à identifier ce que cela m'évoque.

Une odeur de cuir peut-être? Oui, un vieux cuir bien entretenu, avec toujours ce parfum léger d'anis.

Tu me conduis dans l'échoppe au charme suranné d'un cordonnier d'autrefois, celui qui est vêtu de son tablier de cuir, marqué par le temps. Il cire les bottes et souliers des notables.

Les cires sont posées méthodiquement, dans l'ordre, autour de son plan de travail.

Dehors c'est l'hiver, il neige mais moi je suis bien au chaud dans cette jolie boutique, je m'y sens bien.

SANTAL BLANC – SANTALUM ALBUM